Motor On Line
Notícias-

Preview 24 H du Mans par Olivier Panis team-principal
Reportagem: Panis-Barthez Competition
Panis-Barthez Compétition aborde sa 3ème participation aux 24 H du Mans.

A quelques jours de se lancer dans l'aventure mancelle, Olivier Panis, le team-principal de Panis-Barthez Compétition annonce ses objectifs et présente son line-up composé du Britannique Will Stevens et des Français Timothé Buret et Julien Canal. A l'occasion des 24 Heures du Mans, les 3 pilotes sont rejoints par Tristan Vautier en qualité de pilote de réserve.

"Nous avons un line-up dont je suis particulièrement fier : avec Will Stevens, Timothé Buret et Julien Canal nous combinons l'expérience avec la motivation. Lors de la journée de test dimanche dernier, nous avons mis en place un vrai plan de travail. Nous découvrions le nouveau "kit le Mans" de Ligier et devions récupérer un maximum de données pour préparer la course et transmettre nos informations à Michelin afin que leur équipe puisse s'adapter à cet actuel kit aérodynamique. Les 3 pilotes ont parfaitement joué le jeu en mettant de côté la performance pure et je les remercie de leur investissement.

Notre objectif cette année est clair : pour la pérennité du team, nous devons avoir des résultats cette saison et pour les 24 Heures du Mans, nous mettons tout en place pour monter sur le podium en LMP2. Au vu de la qualité de l'équipe technique de Simon et Sarah Abadie, du niveau des pilotes, mes associés et moi sommes motivés comme jamais car nous savons que notre avenir en dépend."C'est une grande chance pour nous d'avoir Will Stevens à nos côtés. C'est un pilote extrêmement expérimenté de par son parcours en Formule 1, de sa connaissance du Mans et de toutes les catégories, telle que le GT, dans lesquelles il s'affiche régulièrement au plus haut niveau. En plus de sa compétence et de sa grande capacité de travail, il amène de la sérénité et fédère dans l'écurie et ce, autant pour l'équipe technique que pour ses équipiers.

Julien Canal est un pilote que je connais depuis quelques années car, en plus de sa notoriété et de son sacré palmarès, nous nous sommes souvent croisés lors de Championnats en GT. Il m'impressionne dans sa capacité à gérer avec brio sa grande carrière de sportif de haut vol en parallèle de celle d'homme d'affaires. C'est un pilote très impliqué, appliqué, qui fait partager son expérience à toute l'équipe: il n'est pas Champion du Monde par hasard quand on voit sa vitesse et sa constance dans toutes sortes de configurations et conditions en piste.

Timothé Buret, c'est "l'enfant" du team, il a grandi en endurance depuis sa création et c'est une grande fierté d'avoir pu le garder en 2018. Il a montré une énorme progression au fil des saisons, il me bluffe lorsqu'il rentre en piste et fait partie aujourd'hui des jeunes pilotes les plus rapides en LMP2. Je sais qu'il se fait remarquer par les équipes concurrentes et quittera le nid à court terme. C'est LE pilote de l'avenir en endurance et c'est une grande satisfaction, à travers lui, d'avoir réussi notre mission de former des jeunes pour les amener au meilleur niveau.

Parallèlement, je suis très heureux de voir que les deux meilleurs temps signés en test dimanche le soient par Nathanaël Berthon et Paul-Loup Chatin, tous deux, pilotes des précédentes saisons au sein de l'écurie. Avec Fabien Barthez, c'est l'ADN de Panis-Barthez Compétition que nous souhaitions valoriser avec ces jeunes.

- Tristan Vautier est annoncé comme le pilote de réserve, qu'est-ce qui a motivé ce choix ?

Je connais Tristan depuis très longtemps et si j'avais eu les moyens financiers, il aurait intégré Panis-Barthez Compétition depuis longtemps. C'est un pilote très professionnel, extrêmement rapide et, qui plus est, doté d'une grande droiture. Il fait de grandes choses aux USA avec Cadillac en LMP2 et, à nos côtés aux 24 Heures du Mans, son point de vue peut nous apporter un vrai plus, techniquement et mentalement. Lors de ses 10 tours pendant la journée test, alors qu'il découvrait la voiture et le circuit, il a tout de suite montré ses capacités à avoir un super rythme et sa faculté à s'adapter à l'exercice: un talent qu'ont seuls les grands pilotes.

En conclusion, nous ne pouvions pas espérer mieux comme équipage, en plus de leurs qualités respectives de pilotes, ils forment un quatuor très homogène dans le travail, ils sont très proches en termes de pilotage et de feed-back. Leur osmose s'accompagne également d'une grande complicité en dehors des circuits: une des clés de la réussite !

Notícias

Página inicial